• English
  • Français

Domaine Tempier

Vendanges 2017 au domaine Tempier Bandol
MILLESIME 2017

''Pas de réchauffement climatique ! Peu de vignerons en doutent encore aujourd’hui au regard des dates de vendanges. 2017 confirme et amplifie le phénomène puisque nous avons fini de vendanger le 12 septembre ! Dans les années 60-70, les vendanges commençaient autour du 25 septembre et parfois en octobre. Cette année, nous avons encore commencé en août, le 22.

Après le millésime 2016 d’une très grande sècheresse (320mm de vendanges à vendanges), l’automne, l’hiver et le printemps ont été très pluvieux avec 450mm. De belles pluies, absolument pas méditerranéennes et orageuses mais bien régulières. Nous pensions que les réserves en eau allaient se reconstituer !

Période froide au printemps à la limite du gel, nous avons été toutefois épargnés.

Un épisode de grêle le 5 avril a touché les secteurs de la Migoua et de la Laidière en endommageant un bon nombre de bourgeons.

A partir de la mi-mai notre climat méditerranéen est arrivé avec un coup de chaud qui a boosté la pousse de la vigne mais aussi des herbes compte tenu des réserves en eau.

Comme nous appréhendons toujours la période de sècheresse de l’été et donc de la concurrence avec l’enherbement naturel des vignes, le travail du sol était primordial afin de les aérer et de limiter la compétition pour l’eau avec cette herbe abondante.

La fin du printemps et l’été furent globalement très chauds et très secs puisqu’il est tombé seulement 35mm de mi-avril à fin septembre. La température élevée de la mer a favorisé des bancs de brume très propices au développement de l’oïdium : il a fallu être très vigilant.

Nous souhaitions garder de la fraîcheur dans les vins, nous avons alors commencé le 22 août avec des grenaches pour le rosé. Compte tenu des conditions climatiques de l’année, il a fallu tenir un rythme élevé pour ne pas aller vers une sur-maturité que nous ne voulions pas. C’est pourquoi les vendanges furent parmi les plus courtes de l’histoire du domaine malgré les presque 60ha à rentrer.

Les fermentations sont lentes et ne montent pas vraiment en températures et pourtant les vins passent par des phases très changeantes : ils peuvent être durs par moment pour finalement faire montre d’un très bel équilibre en fin de fermentation alcoolique.

Nos premières impressions sont bonnes : les vins sont aromatiques et frais mais le caractère dominant est peut-être la finesse. A confirmer le plus vite possible par d’autres dégustations".

Daniel RAVIER, le 13 octobre 2017